top of page

Faut-il une piscine dans sa résidence secondaire ?

Dernière mise à jour : 5 mars


Piscine dans résidence secondaire en Provence
Piscine avec vue Luberon

C’est une question que je pose là car les implications sont nombreuses mais pour ma part et comme la plupart de mes clients pour des résidences secondaires, ce n’en est pas vraiment une : la piscine est à l’origine du projet ou du moins on ne l’a jamais imaginé sans. Et comme pour tous les aspects que l’on n’a pas dans sa résidence principale, on ne maîtrise pas forcément les tenants et les aboutissants.  

C’est un critère qui vous fera gagner beaucoup de temps dans vos recherches, tout comme les 4 autres mentionnés dans l’article précédent. Il est important d’avoir en tête les éléments suivants pour prendre la bonne décision :


Autorisations pour avoir une piscine dans sa résidence secondaire


La construction d’une piscine suit des règles précises et des autorisations doivent être accordées par les autorités locales sous peine de devoir démolir ladite piscine si la mairie en formule la demande (les déclarations sont à obtenir avant toute signature).

De nombreux acquéreurs recherchent une maison avec piscine ou un terrain piscinable. Or, contrairement à ce qu’on croit, il n’est plus évident d’obtenir l’autorisation de creuser une piscine dans n’importe quelle région. Avec les sécheresses qui se multiplient, certaines communes ont pris la décision d’interdire toute nouvelle construction de piscine.

Pour les recherches, il est en plus compliqué d’inclure un filtre “piscinable” par commune, cela nécessite de prendre le temps d’échanger à chaque opportunité avec l’agent/propriétaire du bien ou de connaître les règles d’urbanisme. Un bon chasseur peut vous faire gagner beaucoup de temps à ce niveau-là 🙂


Entretien régulier


Avoir une piscine dans sa résidence secondaire exige malgré tout un entretien permanent donc une présence régulière. Une piscine qui tourne peut dans les cas extrêmes nécessiter de la vider entièrement ; ce qui vous mobilisera beaucoup d’eau et surtout une indisponibilité de plusieurs jours (drame absolu quand on est là). 

Quand vous séjournez dans la maison, vous pouvez vous en occuper vous-même mais il faut y accorder du temps chaque semaine pour brosser les parois, mettre des galets de chlore, refaire les niveaux, nettoyer le filtre, ramasser la végétation morte… Si vous ne souhaitez pas le faire ou que c’est votre résidence secondaire, vous devrez mandater un bon concierge ou un pisciniste pendant vos absences pour qu’elle ne vire pas au vert. 

Et à la fin de la saison chaude, il faut la fermer pour l’hiver et l’ouvrir pour la nouvelle saison, toujours avec l’intervention d’un tiers. Bref, avoir une piscine est un engagement permanent à moins de déléguer et d’y mettre le prix dans ce cas.


Coûts associés


Tout l’entretien mentionné ci-dessus sous-entend donc un coût annuel important : en temps si on fait tout tout seul ou en argent si on délègue. Il y aura toujours les “produits d’entretien” (eau, électricité, chlore) mais le gros des dépenses se situe principalement dans l’intervention du tiers pour gérer la maintenance (environ 80€/intervention hebdomadaire pendant toute la durée d’ouverture). Quand on achète sa maison en Provence, la saison dure plus ou moins 7 mois (d’avril à octobre). Il faudra y ajouter les interventions pour l’ouverture et la fermeture.

Enfin, pensez au complément d’assurance et au surplus d’impôts dans votre taxe foncière. 


Sécurité et précautions


On peut vite oublier les implications sécuritaires quand on ne pense qu’au confort que cela procure mais cet aspect est primordial pour en profiter sereinement au quotidien et laisser vos enfants jouer dans votre jardin en toute liberté. Si vous décidez de faire de la location saisonnière, vous êtes tenu d’avoir un système de sécurité digne de ce nom et les assurances adéquates. 

Petit détail : un système de sécurité efficace n’est pas toujours très joli donc vous pourriez être déçu du rendu final si vous accordez une grande importance au charme. 


Commentaires


bottom of page